Roll Baby Roll!

 

Le soya, une culture longtemps considérée pour sa simple rotation avec le maïs. On concentrait tous nos efforts et intrants agricoles sur le, maïs et on comptait sur le soya pour briser le cycle de maladie de la culture principale, tout en minimisant notre temps sur optimiser le rendement du soya. Heureusement, les temps ont changé, les prix aussi d’ailleurs. Depuis plusieurs années, les prix sont passés à un niveau où il est plus avantageux de semer du soya que du maïs. Selon des statistiques de Bunge, acheteur et commerçant de soya, la demande mondiale du soya a bondi de 47% de 2001 à 2013! La production d’huile et de tourteau de soya bat son plein, mais en plus les producteurs du Québec ont l’avantage d’avoir à leur disposition un réseau qui permet de produire du soya de consommation humaine, produisant des biens comme du Miso, du Natto et du Tofu pour les consommateurs en Asie. En produisant du soya à identité préservé, en d’autres mots non-OGM, une prime est rajoutée sur chaque tonne de soya vendu à cet effet-là. Le seul problème est que le rendement du soya n’a que très peu augmenté depuis plusieurs décennies, comparativement à d’autres cultures comme la pomme de terre, et le, mais. Bien que l’avancement du domaine génétique permette d’améliorer les rendements de soya qu’en est -il du côté agronomique?

Dans certains cas, l’application supplémentaire d’engrais et de fongicides permet d’augmenter les rendements de soya. Par contre, pouvons-nous augmenter les rendements du soya sans ajouter des opérations supplémentaires? Eh bien oui! Il suffit de passer un rouleau compacteur sur les jeunes plants de soya… Quoi? Il s’agit pourtant de la conclusion de Mr Horst Bohner, chercheur chez OMAFRA, qui constate une augmentation de rendement statistiquement significative de 2 boisseaux/acre (134 kg/ha) lorsque les plantes de soya sont roulées au stade premier trifolié (V1). Rouler le soya à 2 trifolié est encore possible, mais, le soya ne doit jamais être roulé au stade 3 trifolié et crochet afin d’éviter que les tiges brisent. Des données similaires de l’université Michigan appuient ce fondement. Les essais ont été effectués avec un rouleau de type plat (comme sur la photo).

L’usage du rouleau dans la culture du soya est chose courante pour les producteurs, mais cette opération est normalement faite tout de suite après le semis. Le roulage assure que les roches sont enfouies et que le terrain soit plat. Une maigre hausse de rendement se produit si le terrain est roulé après le semis, permettant la batteuse de récolter les gousses qui sont proches du sol. Par contre, rouler après le semis augmente le risque qu’une croute se forme sur le sol et empêche l’émergence du soya. Les procédés chimiques qui expliquent la hausse de rendement lorsque le soya est roulé a V1 sont encore inexpliqués. L’hypothèse mentionnée par Mr Bohner est qu’une réponse hormonale est obtenue lorsque le soya est écrasé, causant la plante de produire plus de nœuds par plante. Une autre méthode ayant la même hypothèse est d’arroser le soya au stade V3 avec un herbicide, brulant la partie aérienne du soya (. Ce stress cause aussi une augmentation de gousses et de nœuds sur la plante du soya bien que le cout de l’herbicide est à considérer dans les années où ce procédé ne marche pas.

Des essais supplémentaires vont permettre de confirmer si le roulage sur le soya au stade V1 augmente les rendements sur une base annuelle. Cette pratique est toutefois à considérer, spécialement lorsque les producteurs n’ont pas le temps d’effectuer le roulage durant la période occupée des semis. Sur ce… on roule!

Mario Rogantini

 

Références

Bohner, H. (2017). Rolling your way to higher yield. OMAFRA. Repéré à https://www.realagriculture.com/2017/12/soybean-school-rolling-your-way-to-higher-yields/

Smith, D. (2012). Apply the right herbicide at the right time to slam the door on resistant weeds and kick up yield. AgWeb. Repéré à https://www.agweb.com/article/bang_for_your_buck/

Bunge. (2014). Le soya I.P, un monde d’opportunité à préserver. Repéré à http://www.grainwiz.com/nouvelles/bunge/3782-le-soya-i-p-un-monde-d-opportunite-a-preserver

One response to “Roll Baby Roll!”

  1. danielgagne says:

    I found the title confusing until I understood the article wasn’t only about the rise of soy as a crop with intrinsic value, but a new technique in the industry to increase yield. Kind of has a dual meaning with the “roll baby roll” indicating the momentum the soy industry is experiencing and the technique of compacting soy. Very clever. I think the strongest aspect of your article is how you clearly and concisely explained the historic reasoning for growing soy.

    My only criticism is that your second paragraph gets a little too technical and might be confusing for the average reader. Personally, I’m unfamiliar with the term “Boisseaux” and some might get a bit lost when you mention the growth stages of the crop. I think one suggestion to make is that it would have been nice to speak about what compelled Mr. Horst Bohner to roll over his seedling plants in the first place. Aside from that, I thought the progression of your article was well done and overall well written. I think your strongest argument in favor of rolling over your soy seedlings is that it has the potential to provide higher yield and is backed up by two independent studies, the OMAFRA findings and the tests done at the University of Michigan. Good job!

Leave a Reply

Blog authors are solely responsible for the content of the blogs listed in the directory. Neither the content of these blogs, nor the links to other web sites, are screened, approved, reviewed or endorsed by McGill University. The text and other material on these blogs are the opinion of the specific author and are not statements of advice, opinion, or information of McGill.