Une nouvelle arme contre les super microbes?

On estime que plus de 100 000 personnes meurent chaque année en Amérique du Nord à la suite d’infections causée par des bactéries résistantes à la plupart des antibiotiques. Parmi celles-ci, le SARM (staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) est particulièrement problématique. Contrairement aux infections nosocomiales, des infections acquises dans des centres de soins et qui frappent surtout des personnes déjà à risque, le SARM, lui, se retrouve dans l’environnement et peut frapper des personnes en parfaite santé.

Un groupe de chercheurs pourrait avoir identifié une solution. On avait déjà remarqué que lorsqu’un antibiotique attaque la bactérie SARM, celle-ci produit de l’oxyde nitrique, une molécule qui joue un double rôle de protection. Non seulement est-elle capable d’agir sur l’antibiotique afin de réduire sa toxicité mais elle stimule également le système de défense de la bactérie afin de la rendre plus résistante. Dans le cadre d’une étude dont les résultats viennent d’être publiés dans Science, des chercheurs de l’Université de New York ont démontré qu’il est possible de neutraliser l’enzyme qui produit l’oxyde nitrique. Cette découverte ouvre la voie à la possibilité d’utiliser de nouveau les antibiotiques qui avaient cessé d’être efficaces et de pouvoir les utiliser à des doses plus faibles et donc, produisant moins d’effets secondaires.

Cette étude démontre, encore une fois, les rôles variés que joue l’oxyde nitrique, une petite molécule composée d’un atome d’oxygène et d’un atome d’azote. D’abord connu comme agent de pollution – l’oxyde nitrique attaque la couche d’ozone -, les scientifiques ont ensuite découvert, à leur grande surprise, qu’il est aussi produit dans le corps humain. Il a plusieurs effets physiologiques, notamment au niveau de la vasodilatation… une découverte qui nous a donné le Viagra.

 

Ariel Fenster

Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree

Blog authors are solely responsible for the content of the blogs listed in the directory. Neither the content of these blogs, nor the links to other web sites, are screened, approved, reviewed or endorsed by McGill University. The text and other material on these blogs are the opinion of the specific author and are not statements of advice, opinion, or information of McGill.