La chasse aux truffes

Une énorme truffe de 1,5 kg s’est vendue aux enchères à Macao pour la somme de 330 000 $. Il s’agit d’un record mondial, soit 20 fois plus cher qu’une quantité équivalente d’or. Bien sûr, la somme est exagérée mais ceux qui ont eu la chance de goûter à un plat aux truffes comprendront pourquoi elles sont si appréciées. Je me souviens d’avoir fait en Italie un détour d’une centaine de kilomètres pour dîner à un restaurant qui servait une lasagne aux truffes particulièrement renommée. C’est tout un art de trouver ce champignon qui se développe entre deux et quinze centimètres sous terre. Les truffes sont mycophages. C’est- à-dire qu’elles dépendent, pour leur propagation, d’animaux qui les mangent et répandent les spores dans leurs selles. Afin d’être facilement localisées par ces animaux, les truffes ont développé un puissant parfum qui les rend si appréciées en gastronomie. Pendant longtemps la truie, la femelle du cochon, était l’animal de prédilection pour la chasse aux truffes. Celle-ci est particulièrement motivée du fait que l’odeur émise par la truffe ressemble beaucoup à celle produite par le cochon mâle dans son haleine et qui agit comme phéromone, ou attirant sexuel, pour la femelle. Aujourd’hui les chiens ont remplacé les truies pour la chasse aux truffes. Cela pour deux raisons principales : 1) les chiens peuvent être entraînés à trouver les truffes sans les manger; 2) il est plus facile pour se rendre sur le terrain d’emmener un chien dans sa voiture qu’un cochon.

 

Ariel Fenster

Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree

Blog authors are solely responsible for the content of the blogs listed in the directory. Neither the content of these blogs, nor the links to other web sites, are screened, approved, reviewed or endorsed by McGill University. The text and other material on these blogs are the opinion of the specific author and are not statements of advice, opinion, or information of McGill.