Wallace Carothers

Wallace Carothers fit la découverte du nylon. Professeur à Harvard, la société Dupont le recruta en 1928 pour développer de nouveaux matériaux. En 1934, il eut l’idée de faire réagir entre elles des molécules dotées, à l’extrémité de leurs structures respectives, de groupes réactifs leur permettant de former de longues chaines de molécules : les polymères. La réaction entre l’hexaméthylène diamine, une structure formée de six carbones, et un dérivé de l’acide adipique, un diacide également formé de six carbones, créa le nylon 6,6, soit la première fibre totalement synthétique*. Malheureusement, contrairement à sa vie vie personnelle de Wallace a été fort difficile. Atteint de dépression, le professionnelle, la scientifique ne parvenait pas à reconnaître sa réussite. Le 29 avril, il mit fin à ses jours en buvant un mélange de cyanure de potassium et de jus de citron. L’acidité du citron aidait à la conversion du cyanure de potassium en cyanure d’hydrogène; une molécule dont l’action toxique est accélérée.

*En 1889, un chimiste français, le comte Hilaire de Chardonnet, a conçu une « soie » à partir de cellulose traitée avec de l’acide nitrique et de l’acide sulfurique. Malheureusement, « la soie de Chardonnet » eut un succès limité, car elle était très inflammable et son utilisation dans la lingerie féminine donna lieu à de fâcheux accidents; ce qui lui valut d’ailleurs le surnom de « soie à belle-mère ».

Ariel Fenster

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

Blog authors are solely responsible for the content of the blogs listed in the directory. Neither the content of these blogs, nor the links to other web sites, are screened, approved, reviewed or endorsed by McGill University. The text and other material on these blogs are the opinion of the specific author and are not statements of advice, opinion, or information of McGill.