Finalement : le mystère des «charmeurs de vers de terre» élucidé!

francaisCela ne vaut peut-être pas un prix Nobel mais je peux vous annoncer que l’énigme derrière la technique utilisée par les cueilleurs de vers de terre du sud des États-Unis pour attraper leur butin aurait enfin été résolue. La pratique de ses worm charmers, comme on les appelle, consiste à planter un piquet en bois dans le sol et d’en frotter l’extrémité avec un morceau de métal plat. Cela produit une sorte de grognement – grunting en anglais – d’où le terme de worm grunting associé à cette technique. Utilisée au bon endroit et dans les conditions appropriées, elle attire des centaines de vers à la surface, pour la plus grande joie des pêcheurs qui les attrapent et s’en servent comme appât.

Jusqu’à récemment, la technique semblait associée davantage à une pratique vaudou qu’à la science. Mais le Dr Kenneth Catania, un neurochirurgien de l‘Université Vanderbilt, à Nashville, au Tennessee, a finalement trouvé une explication à cet étrange phénomène. Il vient de démontrer que le grognement émis par l’assemblage imite le son d’un prédateur du ver de terre, la taupe à queue glabre.

La spécialité du Dr Catana est l’étude des sens, et en particulier ceux des taupes. C’est ce qui l’a amené à élucider la technique des « charmeurs de vers ». Dans le cadre de son étude, il s’est retrouvé au nord de la Floride, une région où les taupes sont abondantes et où elles consomment de larges quantités de vers de terre. Quand il a mesuré les fréquences des vibrations émises par les taupes lorsqu’elles grattent le sol, il a remarqué une forte concordance entre celles-ci et celles produites par la technique du worm grunting. De là son explication, publiée dans un journal scientifique accessible sur Internet, PloS ONE. Selon lui, les vers de terre, croyant qu’ils sont sur le point d’être attaqués par une taupe, s’enfuient à toute vitesse vers la surface. Encore que le terme « à toute vitesse », pour un ver de terre, soit relatif!

 

Ariel Fenster

Blog authors are solely responsible for the content of the blogs listed in the directory. Neither the content of these blogs, nor the links to other web sites, are screened, approved, reviewed or endorsed by McGill University. The text and other material on these blogs are the opinion of the specific author and are not statements of advice, opinion, or information of McGill.